Stress causé par Saint-Nicolas chez les enfants. Oui, c'est vraiment vrai ! Voici comment y faire face

Stress door sinterklaas bij kinderen. Dit is hoe je ermee omgaat

Encore quelques nuits de sommeil et Saint-Nicolas sera de retour dans le pays. Pour les enfants, cela signifie fête, fête et encore fête. Des lettres en chocolat dans la chaussure, une carotte pour Amerigo et le soir du 5 décembre, la distribution de cadeaux en famille. Mais saviez-vous que les enfants peuvent aussi ressentir du stress à cause de Saint-Nicolas ? Pensez aux nuits agitées, aux comportements extrêmement agités ou au stress de choisir des cadeaux pour une liste. Comment gérer au mieux cela en tant que parent ? Dans ce blog, nous partageons quelques conseils et vous expliquons comment reconnaître le stress de Saint-Nicolas chez les plus jeunes.

Le stress causé par Saint-Nicolas ? Voici comment le reconnaître

Les enfants sensibles ou ayant du mal à s'adapter aux changements ressentent souvent plus de stress que d'autres. Bien que Saint-Nicolas soit une fête très amusante et pleine de plaisir, elle peut aussi entraîner du stress. Mais comment reconnaître ce stress chez votre enfant ? Voici quelques symptômes :

  • Votre enfant est plus agité que d'habitude et a du mal à se concentrer
  • Votre enfant est plus sensible pendant cette période, pleure facilement ou est en colère
  • Votre enfant pose plus de questions que d'habitude
  • Votre enfant se réveille plus souvent la nuit et dort mal
  • Votre enfant se plaint de maux de ventre plus fréquents

 Si vous observez trois symptômes ou plus chez votre enfant, voici quelques conseils pour l'aider en tant que parent.

Ne planifiez pas trop de fêtes

Saint-Nicolas est synonyme de fête. À l'école, chez la nounou, dans le village ou la ville, et même chez la famille et les amis, il y a toujours quelque chose à faire. La question est de savoir si vous devez réellement assister à tous ces événements et fêtes. Si vous voulez réduire le stress chez votre enfant, il est judicieux de garder votre agenda calme. Ne participez pas à trop d'activités et choisissez consciemment les fêtes ou activités auxquelles vous participez. Vous pouvez en discuter ensemble. Votre enfant est-il trop jeune ? Choisissez alors vous-même les fêtes auxquelles vous assistez.

Conservez la structure et la routine

Nous comprenons. Pendant les fêtes, il est très tentant de laisser votre enfant veiller tard ou de déroger à votre routine habituelle. Mais si votre enfant est rapidement stressé, il est judicieux de conserver la structure et la routine fixes que vous avez l'habitude d'avoir. Respectez les routines du coucher et les rituels du matin, et veillez à ce que votre enfant reste bien reposé. Veiller tard une fois n'est bien sûr pas grave, mais ne laissez pas cela devenir la nouvelle routine pour le mois de décembre.

Peur des étrangers

Il est bien sûr très amusant de capturer tous vos moments spéciaux en photo. Mais il y a pas mal d'enfants qui ont peur de Saint-Nicolas ou du Père Fouettard. Ne forcez donc pas votre enfant à s'asseoir sur les genoux de Saint-Nicolas ou à donner la main au Père Fouettard pour une belle photo. Surtout dans un environnement bruyant avec de la musique forte ou beaucoup de monde, cela peut entraîner une surstimulation. En général, en tant que parent, vous n'avez rien de spécial à faire, suivez simplement les signaux que votre enfant vous envoie.

Espérons que ces conseils vous donneront un peu de réconfort pendant les fêtes. N'oubliez pas de profiter : après tout, les fêtes sont synonymes de convivialité et de solidarité.

Quand mettez-vous votre chaussure ?

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.